Les monuments religieux

L’église Sainte Marie-Madeleine

   

Elle est située en haut du village. Sa silhouette se remarque de loin.
Un temple romain dédié à Saturne ou Jupiter pourrait avoir été construit à l’emplacement ou aux environs de l’église. Mais l’édifice n’apparait pas dans les textes avant le 11e siècle, au moment de la fondation de la Chartreuse de Portes.D’abord de style romain (le chœur date du 12° siècle), le style gothique fut incorporé : adjonction de nombreuses chapelles latérales disparates (14°-16° siècles), construction d’une abside à chevet plat (15° siècle) et voûtement de la nef (16° siècle).

Pendant la Révolution, la municipalité arrivera à déposer le clocher pour éviter sa démolition. La flèche du clocher date de 1860, la nouvelle façade avec porche de 1868. Fin 19° et début 20° siècle, de nombreux travaux de consolidation toujours bien visibles furent nécessaires.

La tour du clocher et la croisée du transept sont inscrits au titre des monuments historiques depuis 1938.
Une restauration en 1963/64 a redonné à cette église, en partie tout au moins, son aspect du 16° siècle.

A lire pour compléter : L’Eglise de Saint-Sorlin – JP DUBREUIL – 1964

L’ancien Prieuré (ruines – privé)

Les ruines sont bien visibles sous l’église, du coté Pouponne.
C’est là que vivait la petite communauté monastique, dirigée par un prieur.
Il fut fondé en 970, probablement à l’emplacement d’une construction romaine, par les moines d’Ambronay qui dépendaient de l’abbaye de Cluny.

L’ancienne chapelle

Située dans la Grande Rue, elle fut école ménagère dans les années 60/70.

L’ancienne cure (privé)

Située place de la Halle.

 

 

Les croix